Drainage Lymphatique Manuel

Méthode originale Dr. Emil Vodder

MÉTHODE MANUELLE

Le drainage lymphatique manuel (dlm) est une méthode thérapeutique dont la technique est une massothérapie délicate avec des mouvements de pompage spécifiques et rythmés pour favoriser et accélérer l’écoulement de la lymphe de la périphérie de l’organisme vers le cœur.

En 1932, Emil Vodder (1896 – 1986), biologiste, docteur en philosophie et physiothérapeute danois met au point, avec sa femme Estrid, naturopathe allemande, la technique empirique du massage lymphatique étendu au corps entier.
Le couple crée les fondements théoriques et pratiques d’une nouvelle méthode, le drainage lymphatique manuel, qu’ils présentent pour la première fois en 1936 lors du Congrès mondial d’esthétique, santé et beauté à Paris comme une technique curative, préventive et esthétique. Actuellement, cette appellation est adoptée mondialement par tous les praticiens.

Emil Vodder a une vision globale de l’Etre humain qu’il voit comme un tout. Sa thèse était: «Si une partie est malade, l’Etre humain entier est malade». Il a toujours donné des soins sur le corps entier mais avec des soins spécifiques sur la partie affectée.

L’introduction du drainage lymphatique manuel dans la médecine conventionnelle a été possible grâce aux médecins Johannes Asdonk (1910 – 2003) et Michaël Földi, deux anciens proches collaborateurs d’Emil Vodder. 

LA LYMPHE

L’eau est source de vie et représente le constituant essentiel des êtres vivants végétaux ou animaux. Le corps humain est composé de 65% de liquides qui sont divisés en différents compartiments.

Les cellules qui constituent notre corps sont baignées dans « une mer intérieure » de liquide extra-cellulaire ou interstitiel qui représente 15% de la masse corporelle. Ce liquide permet aux cellules de saisir l’oxygène et les nutriments et de libérer les déchets métaboliques.

Le plasma est la fraction liquide du sang qui représente 5% de la masse corporelle soit environ 3,5l chez un homme de 70 Kgs. Cette solution renferme un très grand nombre d’ions et molécules diverses transportés vers les différentes régions de l’organisme ou qui aident au transport d’autres substances.

Les 2/3 de l’eau corporelle totale (40% de la masse corporelle) se trouve à l’intérieur des cellules.

Tous ces liquides se déplacent d’un compartiment à l’autre et leur flux est étroitement régulé. L’eau joue le rôle de transporteur de nutriments, oxygène, globules …, de nettoyeur en libérant les cellules de leurs déchets, d’énergéticien en régulant la température corporelle, enfin de messager chimique en transportant les influx nerveux.

L’eau du milieu interstitiel prend le nom de lymphe dès l’instant ou elle pénètre dans les capillaires lymphatiques (vaisseaux fins comme un cheveu), ceux-ci, prenant naissance précisément dans cet interstice qui est le lieu d’échanges de molécules. C’est le début du parcours de la lymphe qui va se déverser dans des vaisseaux de calibre de plus en plus gros en passant par les nœuds lymphatiques où elle est filtrée puis va rejoindre le canal thoracique ou le conduit lymphatique droit, dernières voies principales avant de se jeter dans la circulation sanguine veineuse et le cœur.

Grâce à la structure très particulière de leur paroi, les capillaires lymphatiques sont aptes à aspirer et à transporter les grosses molécules protéiques ; c’est la fonction essentielle du système vasculaire lymphatique. Les protéines attirent l’eau, transportent des hormones, des vitamines, des métaux (fer), des médicaments et assurent nos défenses immunitaires.

Il est facile de comprendre qu’une perturbation du système lymphatique quelle que soit l’origine - génétique, post-traumatique, iatrogène (post-chirurgical, post-radiothérapie) ou médicale - engendrerait la formation d’oedèmes. Son bon fonctionnement est indispensable au maintien de la santé.



EFFETS DU DRAINAGE LYMPHATIQUE

• Anti-oedémateux, antiphlogistique
• Action cicatrisante et régénérante
• Renforce les défenses immunitaires
• Amélioration de la microcirculation
• Action de détoxication
• Action antalgique et relaxante



INDICATIONS

Oedèmes et hématomes post-traumatiques ou chirurgicaux
Lymphoedème du bras après tumorectomie ou mastectomie avec curage ganglionnaire. Peut aussi concerner une autre partie du corps (jambe, visage…)
Oedèmes d'origine veineuse
Ulcères variqueux, brûlures, acné
Après une chirurgie esthétique (liposuccion, blépharoplastie...)
Inflammations chroniques, arthrose
Troubles neurologiques (sclérose en plaques)
Syndrome douloureux régional complexe (Sudeck de la main ou du pied)
Pathologies ORL, acouphène



REVITALISATION ET BIEN-ETRE

Action préventive des troubles circulatoires : grossesse, contraception, jambes lourdes
Régulation du transit intestinal
Stimulation des défenses immunitaires après opération ou maladie infectieuse
Céphalées.
Poches sous les yeux



CONTRE-INDICATIONS ABSOLUES

Thromboses veineuses profondes
Insuffisance cardiaque sévère non compensée
Insuffisance rénale
Etats infectieux avec fièvre
Pré-éclampsie



TRAITEMENT

Les séances de drainage durent une heure. Cependant, il faut compter environ 1h20 la première séance car un bilan de santé et un plan de soins avec les objectifs à atteindre sont établis.
Pour réduire certains oedèmes, le drainage peut être accompagné d’un bandage compressif. Il peut être aussi associé à du drainage sensori-liquidien, ou complété par un lympho-taping.
PRIX : 100 Frs l’heure - Tout retard à la consultation ne sera pas compensé et la séance sera entièrement facturée.

Marie-Pascale Déglise - Route du Pré de l’Ile 8 - 1752 Villars-sur-Glâne - Tél : 079 466 23 79 - E-mail : mpascaledeglise@bluewin.ch